manga

Quatre ans plus tard…

Bonne année 2018!!! Qu’elle soit riche et pleine de joie, que la santé vous accompagne, le tout saupoudré d’excellentes lectures. Et en manga, qu’elle soit très pauvre en arrêts de séries (le risque planant toujours vu les goûts de chacun-e) et riche en belles annonces!

ono_2018

Il y a exactement quatre ans, j’ai pris une résolution que j’ai réussi à tenir difficilement et parfois sous la torture: mettre une limite à mon budget, ne plus pouvoir commencer de nouvelles séries (partiellement tenu), mais surtout, regrouper mes achats tous les trois mois et les lire (dans l’ordre chronologique d’achat au lieu de commencer par impulsion avec le dernier achat).

De ce fait, j’ai pu « solder » mon passé de tsundoku (personne qui achète et empile plein de livres sans jamais les ouvrir…) et enfin lire tous mes achats datant de la décennie précédente, ce que j’ai commencé en manga dans un premier temps pour terminer en romans (et cela a été effectif le 23 avril 2017, date du premier tour des élections présidentielles avec le second tour que nous lui connaissons…). Côté romans, ça a été un peu la croix et la bannière: pas le droit de me disperser en multipliant les lectures à droite à gauche. J’ai donc fait plusieurs mois sans aucun manga (ni aucune autre bulle) une vraie torture (la palme revient au Rêve dans le pavillon rouge, version anglaise titrée The Story of the Stone, en 3000 pages, Kim de Rudyard Kipling que je n’aurais jamais dû lire en anglais, ou encore Great Expectations de Charles Dickens ou encore le côté répétitif de L’Investiture des Dieux). Le bon côté, c’est que j’ai pu lire un record de romans cette année (une quinzaine), et pas mal de SF (enfin du Damasio, Spin, La tour de Babylone, La Saga Vorkosigan, Les monades urbaines, Chroniques du Pays des Mères, Le goût de l’immortalité, ce n’est pas de la SF mais enfin du Zadie Smith avec Sourires de Loup)!

L’année 2017 fut une véritable torture avec la sortie de certains manga attendus (tout en étant privée de leurs achats) depuis des années comme March comes in like a lion, Pline, L’Enfant et le Maudit, Rafnas (plutôt, j’attendais du Yumiko Shirai en particulier Wombs), et d’autres donnant l’eau à la bouche comme La Cantine de minuit (dont tout le monde disait du bien) ou Les chats du Louvre (étant fidèle à Taiyou Matsumoto).

L’autre côté masochiste de 2017 provient du fait que de nombreuses séries ont brillé par leur absence: Onmyôji (je m’apprête même à acheter la série complète chez Tong Li, en occasion, quitte à avoir des doublons, juste pour finir même sans tout comprendre!), Love Me Tender (mais je ne me fais plus d’illusions… et la série est bloquée au même volume à Taïwan!), Wandering Son (alors même que Sweet Blue Flowers sort en force aux Etats-Unis, que fait donc Fantagraphics?), 7 Seeds chez Tong Li (Taïwan) dont on attend tou-te-s le volume 26, Golondrina toujours chez Tong Li (le manga dont je rêvais et qui n’aura fait ce que j’appelle un « lancement-arrêt », soit 2 volumes à sa sortie et silence radio… oui c’est plus fun que chez Panini à Taïwan), Child of the Kingdom de Bikke (après 4 volumes… où est la suite? mystère…).

Une tendance semble se confirmer: Ichiko Ima (Le Cortège des cent démons) a l’air de se ringardiser à Taïwan (moins de sorties cette année alors que bien souvent, ses manga sont relativement vite traduits). Autre tendance qui se confirme: le côté mondialisé des sorties (un manga licencié dans un autre pays a plus de chance de l’être dans d’autres, et le contraire est aussi vrai, hélas). Nouvelle malédiction en français: La Princesse vagabonde, série qui n’est pas spécialement un flop chez Urban China (et que je rêvais de lire…) dont les volumes 8 et 9, prévus en avril et juin, ont soudainement disparu du planning sans jamais revenir (allô Jacques Pradel? Oui, c’est pour Perdu de vue – désolée pour les blagues du siècle dernier…).

La grande nouveauté entre 2014 et 2018 a été mon inscription sur Twitter. Hélas, l’ère des forums étant terminée, il faut désormais être sur les fameux réseaux sociaux pour être au courant des news et communiquer avec les éditeurs. Je dois dire que cela m’a souvent fait pas mal souffrir lors de sorties (on a l’impression que la planète entière lit le manga convoité… ce qui donne raison à Sartre: « L’enfer c’est les autres… »). Un des travers aussi sur Twitter étant l’enthousiasme pour un oui pour un non: je continue le forum de Mangaverse pour lire des avis tant il est difficile de séparer un vrai enthousiasme d’un tweet pour faire plaisir aux éditeurs. J’ai souvent été tentée par la facilité: RT et Tweet pour dire mon avis, au lieu de poster soit sur le forum de Mangaverse ou écrire ici… perdant la faculté d’écrire des phrases… Néanmoins, j’ai pu faire la connaissance de Flors Envara, blogueuse écrivant en espagnol catalan (je présente mes excuses pour ma confusion) ayant des goûts manga proche des miens, et que je vous invite fortement à lire du coup (je ne lis pas le catalan non plus).

Quelques résolutions de ma part pour l’année 2018:

  • Continuer à cadrer mes dépenses lecture (chose difficile étant donné que je commence très mal l’année avec 1€ en janvier)
  • Acheter plus de manga neufs cette année afin de soutenir certains titres (et cela est directement lié au budget… ça va être dur de soutenir Spiritual Princess…)
  • Retourner en bibliothèques pour découvrir de nouvelles choses (ce qui me paraît plus difficile en restant uniquement dans ses propres achats, du moins pour moi) ou lire des best sellers (des shônen, du Urasawa, lire la complète de Naruto, rattraper One Piece que j’ai abandonné, des BDs franco-belges aussi et des comics de super héros dans lesquels je n’ai pas forcément envie d’investir)
  • Lire plus de comics (un vrai manque en 2017, j’ai dû en lire très peu: Monstress, Patience, Deadly Class, la fin de The Unwritten – qui revient en VF chez Urban foncez)
  • Acheter moins sur un site commerçant tentaculaire faisant partie des GAFAM (même si je vais sûrement rester dessus pour les manga américains comme le tome 2 de Otherworld Barbara de Moto Hagio que je viens juste de commander aujourd’hui, le comble), et le faire le moins possible avec mon propre argent (mais les tickets cadeau du CE…)
  • Acheter plutôt mes TPB en VO chez Pulps (surtout que j’ai été surprise de les trouver aujourd’hui si chers sur Amz 16€ environ contre 12€ il y a quelques années – oui je suis larguée), lié au point ci-dessus
  • Finir de lire Zankoku na kami ga shihai suru de Moto Hagio (hélas) en scans (série entamée autour de 2012-2013 il me semble? lu 3 volumes… mais c’est une œuvre centrale de la mangaka!)
  • Finir aussi de lire la série My Gentle Brother (BL de Ichiko Ima) (hélas) en scans (hélas) en chinois vu que je n’aurai JAMAIS le dernier volume (on adore les séries arrêtées à 1 volume de la fin, merci Tohan Taïwan encore une fois)
  • Écrire un peu plus souvent sur le blog (promesse difficile à tenir) ou sur le forum de Mangaverse au lieu de traîner sur Twitter, ce qui entre aussi dans ma volonté d’assainir un POIL mes pratiques numériques aussi (je conseille à beaucoup d’abandonner Gmail malgré son côté pratique ergonomique etc… et si vous pouvez, il y a toujours Protonmail).
  • Quelque chose de plus personnel et plus terre à terre, mais réussir à travailler un peu moins qu’en 2017 et rentrer chez moi à l’heure du JT (c’est un indicateur pour moi, si il passe à 20h, c’est qu’on est censé POUVOIR le voir donc si on rentre après, c’est mauvais signe pour sa vie perso…)

Et comme toujours, je vais formuler mes vœux pour l’année 2018 (rien de très altruiste comme toujours…):

  • le retour de La Princesse vagabonde dans nos plannings (le mot Princesse porterait-il malheur???)
  • Onmyôji 8, tout simplement
  • le retour de Moto Hagio en anglais (plus probable) ou en français. Je serais enthousiaste chez Fantagraphics, mais l’accessibilité vu les tarifs est moindre par contre
  • le retour d’est em, ce serait tellement bien qu’on puisse la découvrir chez un éditeur plus gros
  • le retour de Wandering Son en profitant de Sweet Blue Flowers?
  • le retour de 7 Seeds chez Tong Li (ou même l’annonce de la série aux Etats-Unis vu le marché en belle reprise)
  • une belle visibilité pour Banana Fish qui fait son comeback en anime (en tant que fan autoproclamée de Akimi Yoshida, c’est la fête 😀

Et si cela vous intéresse: le bilan de lectures manga 2017 et le mangasochisme 2017. Côté films, vous retrouverez tout cela via #film2017yin

Publicités

15 réflexions au sujet de “Quatre ans plus tard…”

  1. Ouala, tes vœux… 🙂
    Cela va être chaud à tenir, ha ha (rire sardonique ? non…). Mais oui, laisse un peu tomber twitter pour écrire à la fois sur le forum de Mangaverse et ton blog (tip optimisation : 1ère version sur le forum, 2ème, retravaillée, sur le blog) 🙂

    1. Oui je suis une grande capricieuse!!! Et j’en ai assez que comme par hasard, les malédictions semblent toujours porter sur certaines mangaka… Je me demande parfois si au Japon aussi, les gens qui aiment telle mangaka n’aiment pas également une autre etc… ce qui pourrait expliquer une sorte de style ou de famille de style les rassemblant plus ou moins! A cela, je n’inclus pas La princesse vagabonde qui est surtout un malheureux coup du sort (mais comme par hasard, POURQUOI elle?). D’autant plus que la version taïwanaise (et japonaise aussi) a l’air bloquée au même volume que nous 😮 !!!!

  2. OMD ! Ca fait déjà 4 ans depuis le dernier billet ? le temps file !
    J’ai vu également la disparition de la princesse vagabonde, c’est un titre que je suis mais que je n’achète pas (la faute à pas de budget). Je croise les doigts pour que le titre aille jusqu’à la fin.
    Félicitation pour avoir réussi à tenir bon malgré la difficulté ! Pour ma part, vu que je suis pas riche (toujours la faute à pas de sous) mes achats mangas sont rares et du coup compulsif… beaucoup de pack de 10 à 40 d’un coup (mais toujours en occaz ça revient moins cher). J’ai l’impression d’être une personne au régime qui se goinfre pendant les fêtes.
    Pour ma part ça a été une année plus jeu vidéo que manga (merci steam).
    Sinon ça serait un plaisir de te lire à nouveau ici, si tu décides de reprendre la plume. Je vais également essayer d’écrire plus souvent sur mon blog également (j’ai fait des efforts cette année) et aussi de mieux gérer mon budget.
    Et surtout : bonne année 2018 !! ^__^

    1. Bonne année Tama, bonne santé surtout et je te souhaite de pouvoir lire d’excellentes choses également :D. Merci de toujours commenter ici ^^ ça me fait plaisir!

      Oui oui, 4 ans que je me dis « purée faut que je réécrive un jour »… Mais non je n’en ai pas eu la force ou j’ai eu la flemme suite à mon inscription sur Twitter (le mal). J’ai aussi interrompu une sorte de rythme (c’est lié à un changement de place au travail exposant mon écran aux yeux de tout le monde ^^; pas de bol mais ça mis à part, je n’aurais jamais eu le temps ces 2 dernières années tant c’est l’esclavage…).

      Je te souhaite bon courage pour tenir le budget! Est-ce que tu vas en bibliothèque? Si oui, tu trouveras au moins ton bonheur là-bas 🙂 .

      Je comprends le côté compulsif: je l’ai vécu aussi A CAUSE de mes restrictions de budget justement!!!! J’achète beaucoup d’occasion car je n’ai pas droit au neuf… en vrai je fais les occasions pour compléter des séries non trouvables autrement (Taro Yamada et My Girl, principalement) mais en même temps, je tombe sur d’autres okkaz… bref c’est le serpent qui se mord la queue.

      Je passerai plus souvent pour lire des blogs aussi, dont le tien, au lieu de rester mollement sur Twitter…

      1. Mais c’est toujours un plaisir de venir commenter ici !
        Ah la place de l’écran au travail qui empêche de geeker tranquillement j’ai connu ça XD
        Oui je vais en bibliothèque, surtout pour bosser (bon ok des fois je bouquine aussi), mais j’emprunte rarement des BDs. Généralement je le fais pour pouvoir travailler dessus.
        Pour l’occaz c’est la même situation pour moi. J’ai pas le budget pour tout acheter quand ça sort en neuf, donc ça se cumule sur une liste et vient forcément le jour fatidique où elles sont plus trouvables ces séries. Ça me permet comme toi de trouver des séries non trouvables autrement ou bien de faire de grosse économie (acheter 10 volumes pour le prix de 4 c’est une bonne affaire).
        Bon courage avec Twitter, ça peut être un outil formidable, comme le centre de glandouille.

        1. Je crois avoir changé de place au milieu de 2013… mais au final, depuis 2016, je n’ai pas eu une seconde pour souffler au bureau du coup geeker tranquillement… C’est vraiment ce qui m’a éloigné du blog, ça et le fait que j’utilisais le smartphone d’un proche pour aller sur Internet, empêchant donc de poster (c’est quand même fastidieux pour saisir du texte).

          Aaah, OK. Pour moi la bibliothèque c’est surtout pour l’emprunt de BD, comics, manga très mainstream (avec des années de privation, je me sens donc profondément en décalage vu que mes goûts sont moins… mainstream aujourd’hui).

          J’ai suffisamment de budget mais je me limite, c’est une volonté pour que ce soit humainement possible de tout lire… mais j’aimerais beaucoup soutenir les sorties genre Spiritual Princess (du Flowers, c’était inespéré), Rafnas (Yumiko Shirai) ou encore Le Pavillon des hommes (ma série préférée dont je n’ai même pas acheté le tome sorti en 2017 la honte).

          En revanche, je suis tordue: si je trouve quelque chose d’occasion, sous prétexte que c’est une bonne affaire, que je ne croiserai sans doute pas plus tard, alors il FAUT que je l’achète! C’est de cette manière que mon dépassement m’empêche d’avoir du budget les mois suivants… d’où un objectif partiellement rempli dans le budget. En fait, si je n’achetais qu’en neuf, ce serait bien plus facile de gérer!

          Plus que la glandouille, il y a aussi la pratique numérique elle-même qui me dérange, l’hégémonie de certains acteurs du numérique, etc… Et puis les réseaux sociaux possèdent tout de nous. Twitter, c’est aussi très contreproductif car après avoir exprimé brièvement ce qu’on voulait exprimer, on ne mûrit pas en posant les choses par écrit, avec des phrases. On a poussé notre truc, allez on passe à autre chose. C’est dommage, j’aurais pu écrire ici. Je suis surtout passive sur Twitter en plus, je pense que ça ne m’a pas vraiment fait que du bien. Et puis c’est aussi nourrir ce modèle de l’économie de l’attention qui me dérange un peu.

  3. Ah, trop contente de te voir reprendre la plume 😀

    C’est vrai que Twitter fait un peu aspirateur à tout… pour autant, je ne pense pas que ce soit à cause de ce réseau que j’ai arrêté mes bilans de lecture, mais un manque d’enthousiasme et de temps. Mais ça me gêne de poster une simple liste recensant ce que j’ai lu avec des petits cœurs à côté, faudrait que j’y remédie. Et pour revenir à Twitter, je trouve surtout qu’il est facile de s’enfermer dans sa bulle de gens-qui-pensent-comme-soi mais qu’en même temps, les propos et faits relayés sont vraiment violents et démoralisants. Enfin, ce n’est que mon avis, mais j’ai freiné le rythme à cause de cette dernière raison, même si j’ai honte de ne pas militer pour les causes qui me tiennent à cœur. Bref !

    Autrement, bravo encore pour ta motivation et ton courage ! Bonne continuation ^^
    Je n’ai mis le holà que pour les romans et quelques BD. Pour les mangas, je continue mes séries habituelles sans que ça ne me fasse un trou dans le budget. Mais les romans, c’est le piège : c’est pas trop cher en général MAIS ça ne se finit pas comme un manga, en général…

    Bonne année ^_____^

    P.-S. : je n’avais pas noté qu’un coffret de Banana Fish sortirait au Japon en mars… imagine que la France suive, avec la sortie de l’anime… nan, je plaisante xD

  4. Bonne année!!!

    Je ne sais pas si j’arriverai à « reprendre la plume » comme tu le dis si bien! N’empêche, l’endroit le plus agréable pour écrire sur Internet reste malheureusement le bureau… je n’ai qu’un ordi portable depuis que je suis dans mon appartement et une chaise moins adaptée qu’au travail. En même temps, je ne peux plus le faire xD (sauf pauses midi?).

    Pour la bulle de filtre je suis d’accord avec toi à propos de Twitter. Mais surtout, je trouve qu’il y a vraiment le côté poussage de coup de gueule, indignation, puis souvent c’est tout (pas toujours hein). Je traînerai quand même sur Twitter pour donner des impressions brèves, mais je me suis surtout contenté de ça ces derniers temps. Si je n’écris pas ici, ce serait bien d’écrire au moins sur le forum de Mangaverse. Vraiment, c’est devenu dur d’écrire une phrase ces temps-ci… c’est un peu malheureux.

    Merci pour tes encouragements et ce commentaire 😀 !!!!

    Rien d’impossible concernant Banana Fish vu qu’on ne fait que suivre l’actu maintenant…

    1. Sur Twitter, il me semble voir des personnes engagées qui poursuivent leur action dans la rue (et dont je suis admirative), mais effectivement beaucoup de RT et de dénonciation non suivie d’actions. C’est à la fois fatigant de me « prendre » tout ça dans la tronche et de me rendre compte que je ne fais rien, à part relayer et, de temps en temps, faire un don.
      Cela dit, pour ne pas rester que dans le négatif, ça reste une excellente source pour se renseigner, pour (parfois) multiplier les opinions, pour prendre conscience de certaines réalités, etc.

      Et pour Banana Fish, je rêve d’avoir Private Opinion (en plus, dans ma relecture, j’en suis à l’introduction du personnage de Blanca).

      1. Private Opinion. Une fois je l’ai vu d’okkaz et j’aurais dû, même si c’est en japonais.

  5. Bonne année !!!

    Oui, je suis en retard, mais ton article vient seulement aujourd’hui d’apparaitre dans mon flux RSS… En tout cas, content de te revoir écrire sur ton blog.

    Pour te suivre sur twitter, je confirme que ton régime de lecture ressemble à une torture mentale (et que tu souffres énormément). En 2018, j’ai décidé – plus ou moins – ton exemple en adoptant une approche plus responsable concernant mes achats de bouquins. Je ne commencerai plus que des nouveautés (par opposition aux séries finies ou déjà avancées) que ce soit en manga ou en comics, et je vais me focaliser sur les titres que je dois compléter.

    1. Merci pour ce message!!! Bonne année à toi 😀 !!!!

      Il est vrai que je ne suis pas super moderne, n’ayant jamais connecté mon blog à mon compte Twitter. Et pas sûre d’en avoir envie au final.

      Cette année a surtout été une torture sur les 4 premiers mois. Que des romans, achetés la décennie précédente, en anglais, épais, avec une police de caractère minuscule. la torture a commencé bien avant, autour de septembre 2016 je dirais. C’est pourquoi ce fut si difficile à supporter! Mais en plus, je ne faisais que m’échiner au boulot alors c’était doublement difficile moralement. A certains moments, j’ai vraiment eu envie d’abandonner et d’acheter des manga récents, neufs, et les lire point!

      Tu te recentres aussi alors. Tu as environ combien de séries en cours? Avec mes histoires de privation depuis des années, je dénombre 54 volumes de « retard » rien que pour les manga fr que je suis… Je me demande comment je vais faire (il y a même des manga ne sortant qu’une fois par an).

      J’essaierai d’écrire un poil plus, même si ce n’est pas vraiment gagné. Et peut-être des articles dits « faciles » aussi. Je voulais prendre en photo le dernier lot de lectures (les achats de janvier à mars 2017) mais je n’ai plus mon lecteur de cartes pour mon APN… Oui, je ne suis pas super « connectée ».

      1. Je dois avoir une trentaine de séries à publication régulière, plus des séries qui sortent au bon vouloir (ou pas) des éditeurs.

        1. les fameuses séries… j’en traîne pas mal sur 3 langues quand même, c’est fort de café. Je pense en avoir une vingtaine en cours, mais je veux en commencer beaucoup de 2017. Et en 2018, je tente quand même de soutenir Spiritual Princess au long des sorties, une fois n’est pas coutume, en espérant beaucoup aimer >_< ! Je tenterai de soutenir le Keiko Nishi aussi, ce n'est pas tous les jours.

          je me dis que pour RiN, j'ai fait un effort: je n'ai pas choisi (comme on me le reproche souvent) un shôjo obscur qui se plantera forcément. Non, j'ai cette fois été vers un titre de Harold Sakuishi (auteur qui a eu du succès avec Beck), et un shônen qui plus est. Mais non, même ainsi, le sort s'acharne. je crois que c'est aussi ce qui m'a le plus énervé/torturé cette année 2017: le mangasochisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s