Errances et phylactères

Manga, éditions taïwanaises, Moto Hagio, Akimi Yoshida, bandes dessinées… du papier avant tout!

Caméos dans les manga d’Akimi Yoshida

le 27/07/2013

Akimi Yoshida aime beaucoup dresser des ponts entre ses oeuvres. Voici quelques caméos qu’on peut retrouver d’une oeuvre à l’autre.

Ici, on retrouve Toshi et Miyuki de Kawa Yori mo Nagaku Yuruyaka ni dans Kisshô Tennyo. Les deux compères obsédés (et frustrés) ont enfin réussi à intégrer un lycée mixte? Ils n’en ratent pas une lors de la présentation d’une nouvelle élève: Sayoko.

Toshi et Kubota de Kawa Yori mo Nagaku Yuruyaka ni

Les deux héros de Banana Fish, Ash et Eiji, se trouvent à la cantine du lycée fréquentée par les héros de Lovers’ Kiss. Ils ont l’air bien heureux et c’est drôle de les voir en uniforme lycéen.

loverskiss_cameo

Les univers de Banana Fish, Yasha et sa suite Eve No Nemuri – Yasha Next Generation sont liés. On retrouve dans les oeuvres citées le personnage de Sing Soo Ling. Nabot de 13 ans mais déjà chef de gang dans le Chinatown de New York dans Banana Fish, il devient ensuite particulièrement renommé dans Yasha, à la tête du clan Long.

banana_fish_SingSooLing

C’est au volume 9 de Yasha que Sing Soo Ling fait son apparition pour aider le héros, alors que la série ne compte que 12 volumes dans sa totalité. On y apprend que cet homme est une véritable célébrité dans le monde chinois, et que les femmes chinoises ont versé bien des larmes (autant qu’il y a d’eau dans le Fleuve Jaune!) lors de son mariage avec une Japonaise de plus de dix ans sa cadette.

yasha_singSooLing

Cela fait écho à la dernière histoire bonus The Garden with Holy Light du dernier volume de Banana Fish, dans laquelle la nièce d’Ibe avoir le béguin pour Sing… D’ailleurs, on voit dans cette histoire que Sing Soo Ling, nabot naguère, est devenu très grand!

banana_fish_vol19_SingSooLing

Dans Eve No Nemuri, Sing Soo Ling revient cette fois dés le premier volume pour provoquer l’intrigue. C’est peut-être son côté chinois qui veut ça, mais Sing est devenu un sacré flambeur non? Regarde mon gros avion (non, votre imagination ne doit pas se mettre en branle!).

eve_no_nemuri_SingSooLing

Les manga Kamakura Diary et Lovers’ Kiss sont fortement liés. On retrouve des personnages communs, mais surtout, les héros de Lovers’ Kiss sont pour certains les aînés de ceux dans Kamakura Diary. Dans les deux oeuvres, on retrouve le beau gosse Tomoaki Fujii sur le départ vers les îles Osagawara, la famille Ozaki qui tient un magasin d’alcool et la famille Ogata originaire du Kansai.

Tomoaki Fujii dans Lovers’ Kiss est un personnage plus torturé que celui de Kamakura Diary. Avec l’évolution du graphisme de Yoshida, plus en rondeur aujourd’hui, Tomoaki Fujii semble avoir fait une cure de jouvence! Les deux séries se déroulent pourtant au même moment, même si elles sont écrites à 10 ans d’intervalle: Tomoaki est sur le point de quitter Kamakura, il est encore lycéen et travaille dans le magasin d’équipement de surf Dolphin. La première fois que j’ai lu Kamakura Diary, j’ai pensé que Tomoaki était revenu dans sa ville natale après ses études, chose surprenante vu son passé difficile qui était au centre de l’intrigue de Lovers’ Kiss. Dans les deux séries, le bruit court sur Tomoaki le beau gosse, spécialiste pour engrosser les filles.

kamakura_diary_FujiiTomoaki

lovers_kiss_FujiiTomoaki1

lovers_kiss_FujiiTomoaki2

La tante de Tomoaki, Misako, fait enfin une apparition dans Kamakura Diary, alors qu’on ne la voit jamais dans Lovers’ Kiss. Et il s’agit d’une collègue respectée de Sachi, l’aînée des soeurs Kôda. Elle démissionne pour aller vivre sur Osagawara, après son mariage, comme dans Lovers’ Kiss.

kamakura_diary_FujiiMisako

Dans la famille Ozaki, nous connaissons Fûta, ami de Suzu dans Kamakura Diary. Il garde la même apparence dans les deux séries, sauf la couleur de ses cheveux.

kamakura_diary_OzakiFuuta

lovers_kiss_OzakiFuuta

Dans Lovers’ Kiss, c’est sa grande soeur Miki qui tient la vedette. Celle-ci semble beaucoup plus jeune et moins torturée dans Kamakura Diary! C’est elle qui change le plus d’apparence, elle fait vraiment plus jeune! Et surtout, elle fait lycéenne banale et toute contente, alors qu’elle faisait beaucoup plus rebelle et mature dans Lovers’ Kiss… Elle fait beaucoup moins la gueule aussi, et sourit à tout bout de champ.

kamakura_diary_ozakiMiki

lovers_kiss_OzakiMiki

Quant à Gorô Teruyoshi, le frère aîné des Ozaki, il s’agit d’un personnage secondaire dans les deux séries. Il tient le commerce d’alcool dans lequel se rend régulièrement Yoshino, et semble, dans les deux séries, une personne de confiance qui écoute les autres. Il sauve la vie de Tomoaki Fujii après une tentative de suicide. Dans Kamakura Diary, il semble moins austère et déconne tout le temps, aimant propager des rumeurs embarrassantes. Il connaît bien du monde, grâce à sa vie passée dans la ville, mais aussi son commerce d’alcool.

lovers_kiss_OzakiGoro

kamakura_diary_OzakiGoro

Dans Kamakura Diary, la famille Ogata est représentée par Masashi, ami de Suzu et Fuuta. Venant du Kansai, il n’est pas très discret et est très direct. On ne le voit pas dans Lovers’ Kiss.

kamakura_diary_ogataMasashi

Dans Lovers’ Kiss, c’est sur le cas de son grand frère Atsushi que se penche Yoshida. Comme Masashi, il n’est pas très discret et se fait constamment gronder par son senpai Takao, dont il est épris. Il parle fort et fait un peu benêt, mais il est en réalité bien plus réfléchi qu’on ne le pense. Il n’apprécie pas du tout Tomoaki Fujii, son rival en amour.

lovers_kiss_OgataAtsushi

lovers_kiss_OgataAtsushi2

Dans Kamakura Diary, il conserve ce caractère un peu lourd, mais le copain avec qui il traîne n’est pas Takao du club d’athlé, mais le grand frère de Miho, la gardienne de but. On le voit très rapidement dans Kamakura Diary, lorsqu’il vient taquiner son petit frère.

kamakura_diary_ogataAtsushi

Je ne sais pas si il y a d’autres éléments qui reviennent dans le Yoshidaverse, mais c’est tout ce que j’ai pu repérer jusqu’à aujourd’hui.


15 responses to “Caméos dans les manga d’Akimi Yoshida

  1. Herbv dit :

    Le dessin a quand même bien changé entre ses vieilles séries et celles plus récentes. C’est quand même mieux maîtrisé, même si du coup, le trait devient plus « classique ». Ceci dit, il reste bien reconnaissable !

    • a-yin dit :

      Disons que c’est plus « facile ». Je reste une très grande fan de ce trait austère, époque Banana Fish et Lovers’Kiss justement (enfin, le début de Banana Fish, c’est très Otomo, les mentons s’affinent ensuite!!!). Sur Yasha, c’est très beau, et ça progresse aussi très vite (on passe de l’austère à du beau bishônen je trouve), mais le début de ce dessin rond est amorcé dans la série Eve No Nemuri, la suite de Yasha. C’est reconnaissable, mais j’aimais ce caractère particulier de son dessin🙂 . Mais c’est sûr, sortir un Lovers’Kiss ça peut devenir du suicide commercial. Je l’aurais bien vu dans la collection Sakka, aux côtés de Blue, Kyoko Okazaki et All My Darling Daughters…

  2. shermanex dit :

    Même si je ne suis pas contre l’évolution graphique de Yoshida, j’aimais quand même bien le style quarterback d’Ash au tout début de Banana. Sinon tu me fais penser que je pourrais écrire un article sur Salinger/Hemingway/Yoshida xD

    • a-yin dit :

      Ecris-le! Surtout venant de toi, ça fera quelque chose de très intéressant. Je ne connais que très peu Salinger, et encore moins Hemingway. J’avais envie de lire Le vieil homme et la mer, puis jamais eu trop le temps, noyée sous les phylactères😦 …

  3. Siw Lin dit :

    J’aime bien l’idée des caméos, je trouve ça marrant et sympathique, ça me fait penser un peu à Adachi qui aime bien faire son auto promo et faire de temps en temps des clins d’oeil à ses autres mangas ! Shermanex, je serais ravie si tu faisais un article Salinger/Hemingway/Yoshida ! Je n’ai jamais rien lu de yoshida, mais j’adore « l’attrape-coeurs » et aime énormément Hemingway…🙂

    • a-yin dit :

      J’aime beaucoup L’attrape-coeurs aussi🙂 . J’aimerais bien lire la nouvelle A Perfect Day for Banana Fish dont Yoshida s’est inspirée pour le titre de son manga phare. Si tu n’as jamais lu Yoshida, tu sais ce qu’il te reste à faire: Kamakura Diary (je suis lourde, j’en ai pleinement conscience🙂 ). Quant à Adachi, il insiste plus lourdement pour créer encore plus de connivence avec ses lecteurs! Pour les cas Kamakura Diary / Lovers’ Kiss, c’est plus que du véritable clin-d’oeil, ce sont des personnages réellement communs aux deux séries.

      • Siw Lin dit :

        oui Adachi fait le lourdaud, mais c’est tellement gros et pas subtil, que ça me fait toujours rire ! Bon, je dois passer sous peu chez ma libraire manga, je sais ce que je vais feuilleter…😉

        • a-yin dit :

          Oui tu sais bien :p . En bonne amatrice de jazz (même si on l’entend pas!) tu peux essayer Kids on the slope. Shermane en a fait (comme toujours!) une superbe chronique http://undecoratedwall.wordpress.com/2013/06/16/kids-on-the-slope-yuki-kodama/ . J’ai accroché aussi, même si ce n’est pas follement original, mais il y a quelque chose que, je pense, tu peux aussi apprécier dedans😉 . Après, tu as peut-être déjà vu l’anime remarque… là on entend le jazz!

  4. shermanex dit :

    Ah beh, j’avais pas vu que vous aviez continué la discussion😀
    Siw Lin (à l’ancienne ^^), ravie de te (re)voir🙂

    Bah heu du coup, je fais mon Adachi, je viens faire de la « pub » pour l’article que j’avais rédigé toute seule dans mon coin : http://undecoratedwall.wordpress.com/2013/08/03/comment-jen-suis-venue-a-diversifier-mes-lectures/

    Ça casse pas trois pattes à un canard (de Central Park, huhu je suis hilarante), mais bon, c’est au moins un peu perso ^^

  5. Siw Lin dit :

    Hello Shermanex ! Ravie de te revoir également ^^
    Superbe, je vais lire l’article de ce pas !
    Pour Kids on Slope, je n’ai pas trop accroché à l’anime (en tout cas les 3 1ers épisodes), mais je jetterai un œil au manga la prochaine fois🙂

    • a-yin dit :

      Les gens qui ont vu l’anime et lu le manga après on tous été déçus en lecture ^^ . Donc…

      • Siw Lin dit :

        Peut-être que je serai l’exception ?😉 l’anime a au moins une qualité : me faire ressortir mon cd d’Art Blakey ^^;

        • a-yin dit :

          Faudra quand même que je le mate un jour cet anime… Il faut que je vois un épisode de Saraiya Goyô aussi, moi qui suis fan de ce manga xD! Mais les anime quoi😦 .

  6. […] dessus. Surtout que les deux œuvres se déroulent dans le même univers et partagent des personnages en commun: Tomoaki Fujii en premier lieu (le petit ami de Yoshino), mais aussi les familles Ozaki (qui tient […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :