Errances et phylactères

Manga, éditions taïwanaises, Moto Hagio, Akimi Yoshida, bandes dessinées… du papier avant tout!

Acheter des manga à Hong Kong ou en chinois

le 10/02/2013

Intérieur

[EDIT: texte enrichi suite à mon retour de shopping avec un agent Taobao. Pour l’édition pirate des manga de basso, je referai un petit post au cas où…]

[EDIT2: Ajout d’un nouveau site]

Je vais raconter un peu ma vie mais certains le savent sans doute, je suis d’origine chinoise, ou plutôt hongkongaise. On pourra en effet arguer que Hong Kong, c’est la Chine depuis 1997 mais je ne peux m’empêcher de distinguer les deux. Enfin, ceci est un autre débat.

Je suis passionnée de manga, et ce n’est pas toujours évident à vivre, car aucun de mes cousins ne partage ma passion. J’ai d’ailleurs été fascinée par l’interview des auteurs de Cité 14 sur le site de Li-An dans lequel Pierre Gabus explique que tous ses cousins et ses cousines partageaient sa passion pour la bande dessinée, et que les vacances estivales étaient pour lui l’occasion de trafic de lectures à tout va. Bref, tout ceci pour dire que, l’idée m’est venue de lire mes manga en chinois, parce que la suite de certaines séries était condamnée en français, ou bien parce que certains auteurs ici n’étaient pas assez populaires. L’idée est venue pour l’auteure que j’adule, j’ai nommé Akimi Yoshida (Banana Fish). Avoir l’idée, c’est bien. Mais une question s’est soudainement posée dans ma tête… Où bon sang de bon soir, acheter ces foutus manga?!

Si vous aussi, vous avez appris un peu de chinois (ou des rudiments) dans le 13ème arrondissement de Paris le dimanche matin, et que vous avez des tendances d’otaku frustré, vous pouvez continuer à lire cet article. A Hong Kong, le fan de manga sera un peu troublé. Les anime parsèment les programmes TV, on peut voir des boutiques de goodies à chaque coin de rue, mais alors où sont les manga? Sur les étales au coin de la rue vendant de la presse (nos kiosques en fait), évidemment. Sauf que, ce sont les titres qui marchent, et qui sont en cours de parution. Parfois aussi, et on se fait avoir, on croit croiser une boutique de manga, de loin, avec des étagères remplies à ras-bord de volumes. Et quand on s’approche, c’est le drame: ce sont des boutiques de location de manga (mes cousines sont passées par là dans les années 90). Les grands magasins japonais type Jusco possèdent aussi un rayon manga à l’étage Hello Kitty et compagnie. Sauf que là aussi, et c’est un autre drame pour moi, c’est en japonais. Dans une librairie classique, on ne trouve pas de manga comme on peut en trouver en France dans les enseignes type Fnac ou Virgin.

IRL à Hong Kong

C’est en abordant une nana qui semblait branchée otak que j’ai fini par demander où on pouvait acheter des manga à Hong Kong. Et j’ai bien fait d’ouvrir cette grande bouche, moi qui avais peur de me prendre une veste. Le premier lieu pour trouver des manga est donc le Sino Centre. Il s’agit d’un gros building qui se situe dans le quartier de Mong Kok à Kowloon, sur la très longue Nathan Road. De toute manière, il suffit de suivre les hordes de jeunes pour se retrouver dans ce building de plusieurs étages consacrés aux manga, anime, stars coréennes, goodies, films en dvd, trucs de cul, j’en passe et des meilleures. Dans les boutiques manga, on trouve des éditions hongkongaises mais aussi taiwanaises. Taiwan, c’est LE grand pays des éditions manga du monde chinois, et c’est le même système d’écriture qu’à Hong Kong: le chinois traditionnel. L’édition hongkongaise ne pèse pas autant en terme de poids, et ce sont souvent les éditions taiwanaises que je me suis procurée. Il y a même des boutiques manga spécialisées dans le boys love. On le voit à la devanture recouverte de posters de bishônen.

Si on veut rester sur l’île de Hong Kong, parce que ça coûte un poil plus cher d’aller à Kowloon, il y a toujours le quartier de Wan Chai et son centre commercial nommé Oriental 188, qui se trouve au métro Wan Chai et sur Wan Chai Road. Moins grand, moins impressionnant, mais j’ai trouvé, d’un point de vue personnel, les libraires plus sympa. Pour l’anecdote, j’ai croisé des Français (d’origine non chinoise) qui y traînaient, montrant du doigt la couverture d’un tome de The Top Secret (instant réclame: lisez-le lisez-le). Enfin, il est facile de se procurer des volumes à l’unité pour les manga en cours ou pas trop anciens. Mais si on parle de séries plus anciennes, alors c’est foutu. Là, on a le fameux pack « tout ou rien », indivisible. C’est ce qui m’est arrivée pour Karakuri Circus par exemple (43 volumes), je m’inquiétais donc du poids des bagages… Enfin, les titres ne sont pas toujours dispo et nécessitent donc une commande (parfois vers Taiwan). Je ne conseille donc pas d’y aller au dernier moment, se laisser une bonne semaine pour voir la commande arriver. Le nouvel an chinois est aussi une mauvaise période pour ce type de shopping.

Sino Centre (信和中心)

Sino Centre

MTR: Mong Kok, Sortie 2.
On peut aussi y aller en bus, mais il y a tellement de lignes que je ne m’en souviens plus (dont une qui me déposait du building à l’endroit où je logeais, directement sans lever mes fesses)
Adresse: 582-592 Nathan Road

Oriental 188 (東方188)

Oriental 188

MTR: Wan CHai, je ne me souviens plus de la sortie (et cette station en regorge…)
On peut aussi s’y rendre, comme toujours, en bus et en tram (c’est comme ça que j’aimais y aller).
Adresse: 188 Wan Chai Road
Plus de détails

Sur Internet

Pour commander des manga en chinois sur Internet, il y a plusieurs choix. J’ai surtout essayé un site en particulier et je lui fais désormais confiance. Il s’agit d’un site type Amazon, version taiwanaise, Books.com.tw. Les colis sont livrés par DHL et arrivent donc très vite (environ 1 ou 2 jours après expédition), et l’emballage est nickel. Pour la France, le colis coûte à peu près 20€, il faut donc rentabiliser en achetant beaucoup de volumes. De plus, et c’est l’édition asiatique (quoiqu’on tend vers ça ici), il est difficile de se procurer certains titres sortis en 2004 par exemple (j’ai voulu tenter une commande pour Barbara Ikai de Moto Hagio c’était mort). Les prix taiwanais sont assez bas, le volume de base coûte environ 2€ et des poussières, 3€ pour le format seinen. En commandant 20 volumes, les frais de port sont rentabilisés surtout vu le prix qu’on a l’habitude de payer ici.

Il y a évidemment le grand site de vente de produits culturels asiatiques doté d’une interface en anglais, j’ai nommé Yesasia. Les prix sont en plus affichés en euros, et les frais de port sont offerts à condition d’atteindre une certaine somme. C’est donc pratique, et pas besoin de se taper le chinois. Seulement, le choix en matière de manga en chinois est assez restreint. De plus, les prix sont ceux qu’on a l’habitude de payer: soit 5 6 7€ le volume. Il y a longtemps, j’ai commandé les derniers volumes de Qwan d’Aki Shimizu vu qu’on n’avait plus de nouvelles en français. Commande annulée car il n’était pas indiqué sur la fiche, que le produit n’était plus disponible. J’ai donc une nette préférence pour Books.com.tw si j’ai beaucoup de manga à commander, d’autant que les prix ne sont pas gonflés.

Je ne les ai pas essayés, mais on peut aussi citer: Eslite, Book4u (frais de port élevés si je me souviens bien), King Stone (même commentaire que Book4u). Si vous en connaissez d’autres, ou si vous avez d’autres info sur les boutiques manga à Hong Kong, manifestez-vous! [MAJ de novembre 2013] Je confirme les frais de port prohibitifs de King Stone, même vers Hong Kong (il y a l’option Circle K, un concurrent de Seven Eleven qui reçoit sûrement le colis, mais je préférais quand même à domicile).

Les Agents Taobao

Malheureusement, on ne trouve pas tous les éditeurs sur les gros sites marchand, du type de Crystal Comics, qui édite les boys love de basso par exemple. Soit on les trouve en boutiques yaoi sur le territoire, soit on s’adresse aux sites de vente type Ebay, car pas mal de petites boutiques y vendent aussi en ligne. Le gros site chinois de ce genre est Taobao. Mais l’inconvénient, la dernière fois que j’ai regardé, c’est qu’on ne peut régler qu’en ayant un compte en banque chinois. De plus, les arnaques fusent. Je n’ose plus le faire de nouveau, mais j’ai demandé pour cette fois-là l’aide d’une cousine, juste avant de me rendre à Hong Kong. C’était pour les vieux manga de Akimi Yoshida, Lovers’ Kiss, Sakura No Sono (des exemplaires, je pense, de boutiques de location mais aucun regret car introuvables ici) ou Eve No Nemuri – Yasha Next Generation.

Pour acheter sur Taobao sans être chinois ou avoir un compte en banque chinois, on peut passer par des Agents Taobao, des sites intermédiaires se chargeant d’acheter à votre place. J’ai pu acheter ainsi de nombreux manga difficilement trouvables car anciens par ce biais, mais je signale quand même que c’est onéreux. Le plus célèbre d’entre eux est Yoybuy, que je n’ai pas testé. Sécurisé, en anglais, paiement par carte bancaire, il s’agit du site le plus fiable, je pense, mais de réputation très onéreux. Dans la barre de recherche, il suffit de taper le lien d’une annonce Taobao et ainsi d’avoir les informations principales en anglais. Il suffit d’ajouter les annonces souhaitées dans le panier, et de payer par carte bancaire. Selon le nombre d’intervenants sur les annonces, il y aura un pourcentage de service, puis après pesée des articles, les frais de port, qu’il faut payer une seconde fois.

C’est surtout dans les frais de port que les surprises peuvent avoir lieu, en particulier lors d’achats de manga: les livres sont lourds. De mon côté, je suis passée par le biais de Reafu, car j’en ai lu beaucoup de bien sur divers forum. Dans ce cas, pas d’interface mais directement par email, avec paiement par Paypal. De même, il faut payer les objets et ensuite les frais de port. En général, les agents ne se cantonnent pas à Taobao mais font aussi d’autres sites célèbres de shopping chinois tels DangDang par exemple. J’ignore si les sites d’enchères Yahoo! Auction Taiwan ou encore Rakuten sont pris en charge… Surtout ce dernier, qui propose beaucoup d’éditions taiwanaises de manga en vente (et parfois moins chers que sur Taobao).

Sur Taobao, enfin, il faut faire attention aux éditions pirates (mon Gad Sfortunato notamment), de mauvaise qualité avec une impression pourrie… Il faut lire les annonces car certains proposent carrément la vente de scans de manga sur un CDR, au format JPG. Il faut aussi faire attention à la mention « édition officielle », soit 正版. Concernant l’état, il faut regarder les photos, mais aussi la mention agrafes ou non, car de nombreux manga sont agrafés (mention: 钉章, si mention 无钉章, pas d’agrafes). Parfois sous la jaquette, parfois au-dessus, comme ce fut le cas pour mes volumes de Mesh de Moto Hagio (après, je fais rarement la fine bouche). Surprise pour ma part, malgré l’âge des manga (années 90, non réédités), la plupart sont en bon état de conservation.

Des livres d’occasion, à l’unité sur 2books.com.tw

MAJ de août 2013: il semble que le site 2books.com.tw offre la possibilité d’acheter des manga à l’unité en occasion. Pour le moment, je n’en sais pas plus sur les frais de port vers la France (si les manga sont envoyés à l’étranger, mais il semble que oui), ni la sécurité du paiement. En tout cas, cela peut constituer une solution au problème de manga difficiles à trouver hors de Taïwan.

MAJ  de novembre 2013: J’ai finalement eu l’occasion de tenter l’achat sur 2books.com.tw, site d’occasion taïwanais dans lequel de nombreux manga introuvables ailleurs (Taobao compris) le sont… dont des manga de Shio Sato. Au final, il faut s’inscrire, commander les livres (ceux où il est indiqué que les volumes sont disponibles et envoyés dans x jours), donner l’adresse et finaliser la commande. Pour le moment, seul Hong Kong est disponible comme destination, en dehors de Taïwan, et je n’ai pu tenter l’envoi ici en France car j’ai profité d’un saut de proches en territoire hongkongais. Mais le staff a l’air de répondre rapidement (en tout cas, c’est ce qui s’est passé) et le site semble donc assez flexible, commandes y compris. J’ai pu payer par Paypal car nulle part il n’est demandé de paiement, lors du passage de la commande. A la fin, un écran affiche que les livres seront envoyés lorsque la commande sera payée (mais COMMENT?) et il y a la procédure à suivre si on a opté pour le distributeur de la banque (à Taïwan évidemment). En contactant le staff, j’ai pu payer par Paypal et les livres sont arrivés, souvent agrafés et souvent des exemplaires de librairies de location. Mais pour des manga difficiles à dénicher, je ne fais clairement pas la fine bouche, et le prix était ridicule: 39TWD, soit 1€… Et les frais de port ne sont pas variables, gratuits pour Taïwan, environ 8€ vers Hong Kong. De plus, j’ai même réussi à inclure des manga à ma commande en contactant le staff (manga dont le paiement n’a même pas été réclamé!). En bref, le site est fiable.


13 responses to “Acheter des manga à Hong Kong ou en chinois

  1. misovert dit :

    Deux questions bêtes, mais par curiosité :
    – Les manga sont en Mandarin ou en Cantonnais ?
    – Ce sont des éditions officielles ? Car de ce côté, HK n’a pas bonne réputation…

  2. a-yin dit :

    Alors a priori, oui. Il y a de toute manière le nom de l’éditeur. Cantonnais ou Mandarin, ça ne compte pas, on est dans l’écrit. Sauf bandes dessinées typiquement hongkongaises, avec donc des caractères de la langue parlée cantonnaise. En écriture, donc, on est dans le chinois traditionnel, puisque éditions faites pour Taiwan, Hong Kong et Macao. Si tu vois Tong Li Comics, c’est un peu ZE éditeur manga, c’est un gros. Oui, je connais la réputation de Hong Kong.

  3. misovert dit :

    Ok, merci pour tes précisions, car j’ignorai que l’écriture était strictement la même.

    • a-yin dit :

      Tu parles quelle langue misovert? Si tu parles mandarin, c’est mieux pour la lecture, y’a pas ces habitudes du parler cantonnais.

  4. misovert dit :

    Ni l’un ni l’autre ; mais ma sœur parle mandarin et lit des manga, d’où ma question. Elle, cela peut l’intéresser.

  5. Elendil dit :

    Super🙂
    Je viens d’arriver à Hong Kong pour un bout de temps, et je me demandais justement où est-ce que je pouvais trouver ces boutiques (plus par curiosité que véritable utilisé puisque je ne parle ni chinois, ni cantonnais, ni japonais, ni ceci et ni cela :().

    • a-yin dit :

      J’espère que ce post te sera utile alors :D! Amuse-toi bien à HK ^^ .

      • Elendil dit :

        J’y suis allé, donc ça m’a vraiment été utile (enfin, dans la mesure où j’ai rien acheté… ^^’)🙂 ! Donc merci beaucoup !

        Ceci dit, on trouve quand même – relativement – facilement des manga chinois/manhua, c’est pas aussi « dur » que d’aller trouver des manga jap, selon moi (nb. : pour ceux que ça intéresse, le Sogo club de Causeway bay, 11è étage, est très bien pour les manga jap).

  6. a-yin dit :

    Bah faut savoir pour les manga en chinois… Alors que n’importe quel magasin du genre Sogo ou Jusco, soit des mag japonais, ont des manga en japonais et des rayons😮 ! Alors qu’en chinois, à part les étales avec des blockbuster type Death Note à l’époque, bah y’avait rien… C’est en cela que je parle de galère car faut vraiment connaître pour dénicher des manga en chinois ET avoir du choix. Les manhua hongkongais ne sont pas difficiles surtout en prépu en fait.

  7. […] chinoise traditionnelle, le bubble tea, quelques réalisateurs, quelques sites pour commander des manga en chinois, des divergences politiques avec la République Populaire de Chine, les bagarres à la sortie du […]

  8. […] simples à lire avec mon niveau. Enfin, j’ai aussi rédigé un article concernant l’achat de manga en chinois. Les photos proposées (et trouvées sur les annonces Taobao) sont toutes prises d’éditions […]

  9. […] si ce n’est pas le même alors méfiance. Enfin, il est possible que les volumes soient agrafés. Titre chinois: 雨柳堂夢語, auteure: 波津彬子, éditeur: 東立, nombre de volumes […]

  10. […] outre, très simplement et tout en restant dans la légalité. Et si vous ne parlez pas Anglais, peut-être maitrisez-vous le Chinois ou l’Italien. Voire, même soyons fous, le Japonais (ce n’est pas mon cas). Mon seul […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :