Errances et phylactères

Manga, éditions taïwanaises, Moto Hagio, Akimi Yoshida, bandes dessinées… du papier avant tout!

Eve No Nemuri – Yasha Next Generation vol 1

le 20/12/2012

evenonemuri1Eve No Nemuri – Yasha Next Generation est comme son titre l’indique, la séquelle de la série Yasha (12 volumes) de Akimi Yoshida. Yasha est, après Banana Fish, l’autre grande série d’action de Akimi Yoshida, et a même été adapté en drama (sur lequel j’ai lu beaucoup de bien d’ailleurs). Eve No Nemuri est prépublié en 2004 dans le magazine josei Flowers de Shogakukan et compte 5 volumes. L’intrigue se déroule 18 ans après la fin de Yasha (Attention SPOILERS donc). MAJ: J’ai rédigé depuis une chronique sur la totalité de la série ici.

Après lecture du volume 1 en chinois (沈睡的夏娃 éditions Tong Li Comics pour le marché de Taiwan), voici mes premières impressions à chaud. J’écrirai éventuellement un texte amélioré sur la série, lorsqu’elle sera terminée. Comme il s’agit d’une lecture en chinois, et que je ne trimbale malheureusement pas de dictionnaire sur moi, voici des premières impressions, donc de ce que j’ai compris sans chercher les idéogrammes complètement inconnus… Bref, la compréhension peut donc changer les choses. Comme toujours, et j’essaie de tenir plus ou moins ce type de résolution, petit texte même si tout n’est pas parfait.

Ken Kurosaki et Lu Mei Kuang écoulent des jours paisibles à Hawaï avec leurs deux enfants, Alicia et Shinji. Alicia n’est pas la fille de Ken mais est issue de l’union de Lu Mei avec Sei. Alicia est surnommée la « Fille du Dragon », elle est aussi la seule à voir un enfant (un esprit?) depuis son enfance. Aussi belle qu’intelligente et vive, elle est dotée d’un caractère sauvage est se montre très douée au combat (un peu comme sa mère, et semble aussi avoir hérité des dons de son père). Un jour, un jeune homme se réclamant le fils de Sing Soo Ling, Rie, vient bouleverser la petite vie tranquille de la famille Kurosaki. Il semblerait qu’un homme ressemblant comme deux gouttes d’eau à Rin Amamiya ait fait surface. Qui a pu recréer un clone de Sei et Rin, et comment? Alicia, dotée du même patrimoine génétique, est aussi en danger.

Pour le moment, il ne se passe pas grand chose dans ce volume. Le volume se divise plus ou moins en trois parties. La première se focalise sur Alicia et sa vie à Hawaï, ce qui nous permet de prendre connaissance avec le personnage. La seconde partie, elle, permet de voir ce qui s’est passé tout juste à la fin de la première série, avec le journal intime de Hisako Arisue. On peut aussi y voir Arisa et Shinji enfants, celle-ci étant déjà bien douée pour le combat. Enfin, la dernière partie se focalise sur Ken Kurosaki lorsqu’il était à l’armée, en passant par sa rencontre avec Lu Mei et ses débuts en tant que garde du corps de Sei Arisue (le héros de Yasha).

Eve No NemuriComment Sing Soo Ling peut-il tirer une tête digne des couvertures du Pavillon des hommes, tout en portant la fameuse chemise ananas?

Comment Sing Soo Ling peut-il tirer une tête digne des couvertures du Pavillon des hommes, tout en portant la fameuse chemise ananas?

Un constat, le dessin est très joli, il y a eu pas mal de progrès depuis Yasha qui conserve encore le style austère dont on a l’habitude chez la mangaka. J’ai aimé le volume pour le moment, mais je me demande quelle menace représente ce nouveau clone. Pour l’instant, c’est surtout très relié à Yasha et on passe notre temps à voir le passé de certains personnages avant tout. Les femmes sont très belles dans ce manga, Alicia mais aussi Lu Mei jeune, et elles ne se laissent clairement pas marcher sur les pieds. Un peu comme dans Kisshô Tennyo, on retrouve ce type de femme redoutable, mais aussi reliée à quelque chose de mystique. Le décor de Hawaï est finalement peu courant dans un manga, et on aimerait y aller. Mention spéciale à Sing Soo Ling: le manga date des années 2000 et il a réussi à enfiler une chemise ananas!!!! Oui, comme Ibe de Banana Fish dans les années 80 (avec une coupe plus récente, quand même)!


3 responses to “Eve No Nemuri – Yasha Next Generation vol 1

  1. […] série en 12 volumes, a connu un énorme succès au Japon et a bénéficié d’une séquelle: Eve No Nemuri qui se déroule 18 ans après la fin de Yasha avec les enfants des personnages de […]

  2. […] la seule œuvre non sombre de Akimi Yoshida, que ce soit Banana Fish, Kisshô Tennyo, Yasha, Eve No Nemuri – Yasha Next Generation, ou encore Lovers’ Kiss et même Sakura No Sono qui était bien nostalgique (il y a bien Kawa […]

  3. […] très bonne réputation). Toujours en 2004, Akimi Yoshida revient à Yasha au travers de Eve No Nemuri – Yasha Next Generation (イヴの眠り―YASHA NEXT GENERATION, « Le sommeil d’Eve »), une […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :