Errances et phylactères

Manga, éditions taïwanaises, Moto Hagio, Akimi Yoshida, bandes dessinées… du papier avant tout!

Jyu Oh Sei

le 03/06/2010

jyu-oh-seiJuy Oh Sei, littéralement « la planète du roi des bêtes » est une série de 11 épisodes produite par Bones adaptée du manga éponyme de Natsumi Itsuki (elle a écrit Vampir chez Panini), en 5 volumes. Le manga a bénéficié d’une édition américaine en 3 volumes chez Tokyopop. C’est une courte série de SF/thriller qui se déroule dans un environnement sauvage où la notion de survie est importante. J’ai connu cette série sur le blog de Kain, une ancienne de Topmanga, pour son graphisme me faisant penser à Escaflowne. Sur la Toile, nombreux sont ceux qui ont trouvé la série trop courte, et qu’elle aurait mérité 26 épisodes voire 39 pour développer le tout. Malgré son format court, il y a une véritable fin.

On est en 2436 et l’humanité a bien changé. Déjà, les humains ont une espérance de vie plus courte (comment fait-on pour les retraites?). Ensuite, ils n’habitent plus sur Terre mais dans des colonies. Rai et Thor sont des jumeaux et rêvent d’aller un jour sur Terre, se passant sans cesse des images de la planète originelle. Ils ont beau être jumeaux, leurs caractères diffèrent grandement: l’un est doux, peureux, pleurnichard, l’autre plutôt fort, solide, intelligent et surtout, débrouillard. Le jour où leurs parents meurent assassinés, Rai et Thor sont kidnappés et envoyés sur une planète sauvage, Chimera qui sert en fait de prison de haute sécurité. Là, les deux jumeaux doivent s’habituer à un environnement hostile (la végétation surtout, et les nuits hivernales de plusieurs mois) et à de nouvelles règles de société. Les habitants de Chimera sont divisés en « cercles » dépendant de leurs couleurs de peau. Thor n’a qu’une envie: rentrer à sa planète d’origine et savoir pourquoi il est sur Chimera. Pour cela, il doit devenir le Jyu Oh Sei, le roi des bêtes, seul être sur Chimera ayant le droit d’aller sur la tour orbitale et de quitter Chimera. Pour cela, il faut battre les 4 chefs des différents cercles.

Pour tout dire, j’ai adoré Jyu Oh Sei. Graphiquement, c’est une réussite, autant pour les décors que pour les personnages. Je suis graphiquement fan de Thor enfant et de Third (un bishônen aux cheveux longs en fait). L’histoire est également bien menée, on arrive donc dans un environnement hostile avec pas mal d’action et de survie (on dirait que j’aime bien ça la survie), on découvre la société, les chefs, et tout ça, mais ce n’est pas un rythme soutenu malgré la présence d’action, ça va à son rythme et laisse parfois place à la mélancolie. Bien sûr, on se doute que Thor n’est pas un enfant comme les autres. Les personnages réussissent à ne pas être fades, que ce soit Thor et ses traumatismes ou Third. On ne sait jamais qui cache quoi en fait, chacun semble avoir des idées derrière la tête. Le seul personnage dont je ne suis pas très fan est Tiz, une nana qui a décidé de se reproduire plus tard avec Thor. En fait, les femmes ont un statut particulier sur Chimera et les reproductions ne sont pas à faire n’importe quand (une fois par an et c’est madame qui choisit le partenaire :D). Avec tout ça, on a aussi une histoire de coeur (mais pas relou) entre Third et Chen, la chef des femmes. Les humains ont une longévité plutôt courte dans le récit, en témoigne le flashback où Rai commence déjà à se tracasser pour le mariage alors qu’il n’a que 8 ans… Enfin, rien ne m’a déçue dans cette série, c’est court mais plutôt complet. La fin fait vraiment SF avec vaisseaux et grandes révélations. Je ne vois pas trop pourquoi une telle frustration. Sans doute parce qu’au lieu d’une série vraiment super et bien foutue, on aurait pu avoir un chef-d’oeuvre? Ou non, si ça s’était enlisé. On peut parler d’un petit coup de coeur🙂.

Ceci est un vieil article issu d’un blog précédent, à l’origine publié en juin 2010.


2 responses to “Jyu Oh Sei

  1. Bidib dit :

    et bien, on partage les même goût niveau anime ^^

    J’ai également beaucoup aimé cette série et je partage tout à fait ton avis. Je n’ai rien à ajouter. L’intrigue est intéressante et ça fait réfléchir. Une série comme on aimerais en voir plus souvent !

    Si tu en connais d’autres dans ce style, je suis intéressée

    • a-yin dit :

      Oooooh je suis très nulle en anime je n’en mate même plus du tout à vrai dire. Lassitude, et puis c’est quand même très chronophage. Ces articles de 2012 c’étaient mes derniers anime. Puis Escaflowne et Albator, très récemment, voulant revoir l’un et n’ayant jamais vu l’autre. Mais dés que j’ai un peu plus de temps et de motivation, j’essaie d’en mater quelques uns. J’adore cet anime… même si certains parviennent à lui trouver des défauts. C’est vrai que ça se précipite un peu niveau révélations, mais à part ça… J’adore le manga d’origine, qui a été édité chez Tokyopop (aux Etats-Unis, donc je ne sais pas s’il est facilement trouvable aujourd’hui), l’anime en est très proche et je l’ai découvert à un moment où je n’avais plus aucun souvenir de l’anime. Le manga fait 3 volumes (de gros tomes en fait), 5 dans l’édition de base japonaise.
      A propos du manga, Gemini a écrit ici: http://www.mata-web.com/forum/viewtopic.php?p=178137

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :